Prix ARIC

Présentation du Prix ARIC

Lors de sa rencontre de du 23 juin 2011 au congrès de Sherbrooke, le conseil[1] de l’ARIC a proposé   de créer le Prix ARIC de la meilleure thèse de doctorat en recherche interculturelle.  Cette proposition est devenue effective et a été décidée lors du même  conseil de décembre 2012, au colloque de New Delhi

Une commission a été créée pour  définir les critères d’évaluation de la thèse. Lors des deux premières éditions du prix, celle-ci devait être écrite en français. Pour le prix 2019, le prix sera ouvert également aux thèses réalisées dans d’autres langues pour lesquelles l’ARIC dispose d’évaluateurs. Celles-ci seront précisées dans l’appel à candidatures.


[1]  Abhijit Karkun, Nabil Hajji, Claudio Bolzman, , Michèle Vatz-Laroussi, Emmanuel Jovelin , Elaine Costa-Fernandez, Altay Manco, Fatima Moussa Thierry Malbert, Ibrahima Guissé, Loana Cettou. Younes Abouyoub,  Milena Santerini, Tania Ogay, Tran Dinh Binh, Azzam Amin, Anahy Gajardo, Yvan Leanza, Tchirine Mekideche, Gérald Fallon, Youssef Maache,

Les critères  d’évaluation de la thèse sont les suivants :

  • Pertinence pour la recherche interculturelle
  • Avancée des connaissances dans sa discipline et dans  la recherche interculturelle
  • Originalité et innovation dans la méthodologie et dans les résultats
  • Intérêt pour le transfert des connaissances, l’application des connaissances et la pratique professionnelle.

Le prix ARIC consiste en :

  • Une bourse de l’ARIC pour aider le déplacement du lauréat au congrès ARIC.
  • A ce jour, la bourse ARIC est de 500 euros.
  • Une présentation de la thèse en plénière au congrès ;
  • Frais d’inscription au congrès ;
  • Deux ans de cotisations ARIC.
  • Une  citation du  lauréat  dans l’éditorial de la revue ALTERSTICE  qui, par ailleurs, invite  le lauréat  à soumettre un article à cette revue. Les membres du conseil de l’ARIC soutiennent le lauréat dans les démarches en vue de cette publication.

Le comité des sages

Le comité des sages  qui évalue les thèses (trois évaluateurs par thèse selon une grille d’évaluation conçue à cet effet) est constitué avant tout, de personnes morales et membres de l’ARIC  qui ont participé au développement de l’ARIC et de la recherche interculturelle.

Ils  ont été nommés parce qu’ils font partie des fondateurs de notre association. Ce comité est aussi constitué des  présidents et vice-présidents qui s’y sont succédés et parce qu’ils et elles ont organisé les congrès et colloques qui marquent notre vie intellectuelle et associative.  Ils sont de diverses origines, disciplines et générations.

Le comité  des sages représente un bassin multilingue, interdisciplinaire, interculturel et international de réflexions et de savoirs en recherche interculturelle. C’est une grande chance pour l’ARIC que de pouvoir compter sur cette expertise partagée et c’est une grande chance pour notre relève que de pouvoir s’appuyer sur ce capital scientifique diversifié.

Lauréat-e-s

La lauréate du prix ARIC  2017 de la meilleure thèse en recherche interculturelle est

Audrey Heine

Titre de la thèse :
Les enjeux identitaires de la (non) reconnaissance des descendant-e-s d’immigré-e-s au pays d’origine.

Domaine : Sciences psychologiques

Cette thèse a été réalisée à l’Université Libre de Bruxelles, Belgique. 

Thèse soutenue en 2015 sous la direction de:

Laurent LICATA, Professeur en Sciences Psychologiques, Université Libre de Bruxelles.

Lien vers le résumé de la thèse et vers le support de la présentation faite par Audrey Heine lors de la remise du prix.

La lauréate du prix ARIC  2015 de la meilleure thèse en recherche interculturelle est

Candy Laurendon-Marques

Titre de la thèse :
Une approche psycho-anthropologique des savoirs à l’école de la vie chez des adultes brésiliens peu ou pas scolarisés.

Domaine : Psychologie

Spécialité : Psychologie cognitive

Cette thèse a été réalisée en co-tutelle entre l’Université d’Angers et l’Universidade Federal de Rio Grande do Norte, à Natal, Brésil. 

Thèse soutenue en 2014 sous la co-direction de:

Annick WEIL-BARAIS, Professeur émérite en Psychologie, Université d’Angers.

Jorge TARCISIO DA ROCHA FALCÃO, Professeur de Psychologie,  Universidade Federal do Rio Grande do Norte, Natal- Brésil.

Lien vers le résumé de la thèse de Candy Laurendon-Marques